Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

ENGIE entre en négociations exclusives avec Bouygues pour la cession d’ EQUANS

Sur décision de son conseil d’administration et à la suite d’un processus rigoureux et compétitif, le Goupe ENGIE annonce son entrée en négociations exclusives avec le Groupe Bouygues pour la cession de l’entité EQUANS.

Sur décision de son conseil d’administration et à la suite d’un processus rigoureux et compétitif, le Goupe ENGIE annonce son entrée en négociations exclusives avec le Groupe Bouygues pour la cession de l’entité EQUANS. L’offre de Bouygues était la plus convaincante au regard de l’ensemble des critères retenus, y compris celui de la valorisation financière.

EQUANS, entité indépendante au sein d’ENGIE fondée le 1er juillet 2021, est leader mondial de services multi-techniques du bâtiment et de facility management. EQUANS compte aussi ENGIE Suisse. EQUANS emploie 74 000 employés dans 17 pays et génère un chiffre d’affaires annuel de plus de 12 milliards d’euros. Par l’acquisition d’EQUANS, Bouygues entend créer un prestataire leader mondial des services multi-techniques siégeant en France.

Bouygues s’est engagé à ne mettre en œuvre aucun plan de départs contraints en France et en Europe durant les cinq premières années suivant la finalisation de l’acquisition et à créer 10 000 emplois supplémentaires sur cinq ans. L’offre ferme et engageante de Bouygues valorise 100 % d’EQUANS à une valeur d’entreprise de 7,1 milliards d’euros. La transaction proposée sera soumise aux instances représentatives du personnel compétentes pour consultation. La finalisation de la cession est attendue au second semestre 2022, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires et de la levée des conditions suspensives usuelles.

Pour ENGIE, il s’agit d’une étape majeure dans la mise en œuvre de son plan stratégique présenté par le Groupe au mois de mai 2021. L’objectif est de simplifier la structure du Groupe ENGIE et de concentrer les investissements. Cela permettra aux entités de se concentrer dans leurs métiers clés, notamment dans les énergies renouvelables pour atteindre l’objectif du Groupe de « Net Zéro Carbone » d’ici à 2045.